• Première expérience: la prise de contact

    Voici comment tout a commencé: le vendredi, veille de vacances, ma directrice vient me voir dans ma classe pour me dire: "Tu sais ce que je viens d'apprendre? Tu es MAT et tu as deux stagiaires à la rentrée?".

    Moi, béate d'étonnement, mi joyeuse, mi circonspecte, je lui réponds que je ne savais absolument pas, et que je suis très étonnée de l'apprendre comme cela.

    Elle me réponds que ces deux stagiaires l'ont appelée directement pour l'informer des dates de leur stage, et qu'elles voulaient rencontrer leur maitre de stage (ça c'est moi, hihihi...) si c'était possible.

    Comme ma directrice est très à cheval sur le protocole et surtout en terme de responsabilité (ce en quoi elle n'a pas complètement tord...), elle leur donne rendez-vous le jeudi (décharge oblige) pour s'occuper de leur convention et ainsi pouvoir les autoriser à entrer dans l'école.

     

    • IMPRESSIONS: Ce n'est pas un très bon début. Je me suis sentie très mal à l'aise. Pas du tout informée, je me retrouve avec une mission qui ne m'a pas été clairement définie. Je ne savais même pas que ma candidature avait été acceptée. Et je ne parle même pas du suivi de ces stagiaires ni de ma rémunération...

     

    Prochain épisode: tout de suite, mes devoirs de vacances...

    « La CPB fait sa rentrée!!La suite: les devoirs de vacances (pour moi...) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 07:43

    Ahhhh! Enfin je connais la suite! Alors je comprends tes doutes, tes questionnements (c'est très agaçant en effet, de se voir confier une mission sans que soit un tant soit peu clairement défini ce qui est attendu de nous...) mais je me dis que ces 2 stagiaires ont bien de la chance d'être "tombées" sur toi!

    2
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 08:03

    C'est très gentil de

    penser cela Emapi. Je m'efforce de trouver des supports efficaces pour elles. Je les posterai dès que j'ai un peu de temps...

     

    Une fois de plus, je réalise que nous ne sommes que des pions... C'est dommage

    car là où le bas blesse dans notre métier c'est justement dans la formation et l'accompagnement des entrants en profession... Et voilà...

     

    Il ne faut pas s'étonner que l'éducation aille si mal... Les pauvres...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :